La mobilité aux couleurs du Mexique

Explorer

Guadalajara, pôle économique animé que l’on appelle la « Silicon Valley du Mexique » est une ville en plein essor qui attire de plus en plus de gens, grâce à son offre culturelle et sa qualité de vie. Comme toutes les grandes villes du monde, la capitale de l’État de Jalisco est confrontée à l’intensification de la circulation et aux pressions environnementales croissantes.

Heure de pointe, station Juárez : un flot ininterrompu d’usagers envahit la station centrale du métro souterrain de Guadalajara, dont l’architecture ouverte rappelle celle d’une cathédrale. Les passagers fusent de toutes parts, par les ponts, les escaliers et les ascenseurs, pour venir s’entasser sur les quais. Les rames du système ferroviaire léger Tren Ligero arrivent à des intervalles de quelques minutes, permettant aux passagers de sortir pour laisser la place à d’autres voyageurs.

Comme beaucoup d’autres villes, Guadalajara s’est engagée à répondre à la demande en matière de mobilité en étendant son réseau de transports en commun grâce à l’adoption de systèmes ferroviaires efficaces. Depuis sa création dans les années 1980, Bombardier Transport est l’un des partenaires clés de SITEUR (SISTEMA DE TREN ELÉCTRICO URBANO), société de transport collectif du Mexique.

»

Depuis près de 30 ans, l’État de Jalisco est abandonné en matière de mobilité. Il n’y a jamais eu de plan, pas même de projet de conception. Or, il y en a un maintenant, et c’est SITEUR et son métro léger qui assurent le fondement du projet.

«
Rodolfo Guadalajara Gutiérrez, directeur général de SITEUR
léger sur rail TEG-15 à Guadalajara. Les 12 nouveaux trains TEG-15 constituent un élément clé du plan de modernisation de l’exploitant SITEUR pour la ville mexicaine.
Arrivée du premier véhicule léger sur rail TEG-15 à Guadalajara. Les 12 nouveaux trains TEG-15 constituent un élément clé du plan de modernisation de l’exploitant SITEUR pour la ville mexicaine.

Chaque année, quelque 90 millions de personnes empruntent ce système de métro léger.

Pour répondre à ce besoin, la Linea 1 de Guadalajara traversant l’axe nord-sud a été inaugurée en 1989 et a été suivie en 1994 de la Linea 2, qui part du centre pour rejoindre l’est de la ville. Ces deux lignes parcourent une distance de 24 kilomètres et comptent 19 stations, la plupart souterraines.

L’agrandissement du réseau devrait s’adapter au nombre de passagers et, une fois terminée, la nouvelle ligne 3 traversera la ville en diagonale du nord-ouest vers le sud-est sur une distance de 21 kilomètres. Les lignes 4 et 5, quant à elles, sont encore à l’étape de planification.

Un projet est aussi en cours pour moderniser le réseau de la ligne 1, vieux de 30 ans, afin de le prolonger d’un kilomètre. Le 22 septembre, lors d’une cérémonie autour de la « Journée nationale sans voiture », le gouverneur de l’État de Jalisco, Aristóteles Sandoval, a inauguré le premier train de la ligne 1 et a annoncé la fin des travaux pour le printemps 2018. Une fois les travaux achevés, le nouveau parc de 12 TEG-15 de Bombardier pourra y être mis en service.

de plus de 4 millions d’habitants en 2009, Guadalajara est à la fois la capitale et la plus grande ville de l’État de Jalisco, à l’ouest du Mexique.
Comptant une population de plus de 4 millions d’habitants en 2009, Guadalajara est à la fois la capitale et la plus grande ville de l’État de Jalisco, à l’ouest du Mexique.
»

Ces nouveaux trains aideront Guadalajara à endiguer l’urbanisation rampante en revitalisant son réseau de transport et en augmentant d’environ 50 % la capacité de la ligne 1.

«
Benoît Brossoit, président de Bombardier Transport Amériques
ou ce nouveau plan que nous avons pour Guadalajara est une politique publique qui émane du gouvernement » déclare Rodolfo Guadalajara Gutiérrez, directeur général de SITEUR
« Cette nouvelle approche ou ce nouveau plan que nous avons pour Guadalajara est une politique publique qui émane du gouvernement » déclare Rodolfo Guadalajara Gutiérrez, directeur général de SITEUR

Sur le plan technique, un autre détail est important : les nouveaux trains TEG-15 sont entièrement compatibles avec les voitures TEG-90 livrées au cours des dernières années. La demande étant croissante, il s’agit d’un facteur non négligeable pour SITEUR. Rodolfo Guadalajara, le directeur général, abonde dans le même sens : « Ces 12 nouveaux trains nous donnent davantage de capacité et d’efficacité pour répondre à la demande croissante en transport collectif urbain. En outre, la modernisation de la ligne 1 va de pair avec le projet de la ligne 3. Au final, nous aurons un réseau de transport collectif qui s’intégrera à d’autres moyens de transport. L’agrandissement et la modernisation se traduiront par un service de meilleure qualité et une plus grande capacité de transport des usagers. » Jusqu’à maintenant, il était seulement possible de coupler deux véhicules afin de former des trains à quatre voitures pour un maximum de 600 passagers. À l’avenir, on pourra faire circuler des trains à six voitures avec une capacité de 900 passagers.

»

Nous apprécions énormément le lien de confiance qui nous unit depuis longtemps à notre partenaire stratégique SITEUR, et nous espérons voir davantage de véhicules Bombardier en circulation aussi longtemps que les villes mexicaines poursuivent leur expansion.

«
Benoît Brossoit, Président de Bombardier Transport Amériques