Voyage numérique

APPRENDRE

Les trains de demain feront plus que transporter des passagers ; ils géreront aussi d’énormes quantités de données. Voilà pourquoi Bombardier élabore des solutions qui façonneront l’avenir numérique du transport ferroviaire.

De nos jours, les usagers du métro, des trains régionaux et des trains à grande vitesse ne veulent pas être coupés de la vie numérique. Ils veulent bien plus qu’aller rapidement d’un point A à un point B, en tout confort et en toute sécurité. Ils veulent également travailler en ligne, participer à des vidéoconférences, modifier leur statut ou encore regarder des vidéos en streaming. Et ils veulent que tout ceci soit aussi simple qu’à la maison. « Ce sont des besoins exprimés aussi bien par les navetteurs dans les zones urbaines, que par les voyageurs qui parcourent de longues distances et qui utilisent divers moyens de transport », explique René Braun, responsable de l’initiative Connected Mobility chez Bombardier. Avec son équipe, ils suivent les tendances de mobilité actuelles et les appliquent aux trains Bombardier. Leur but : qu’à l’avenir, les connexions de données ne soient plus interrompues par un tunnel ou une absence de réseau. La digitalisation est un passage obligé, le trafic ferroviaire ne peut faire exception.

De nombreux voyageurs utilisent leur smartphone partout et tout le temps; les volumes de données augmentent en conséquence.
Station de métro à New York. De nombreux voyageurs utilisent leur smartphone partout et tout le temps; les volumes de données augmentent en conséquence.

Aujourd’hui, les voyageurs consomment de grandes quantités de données, ce qui, selon toute vraisemblance, s’accélérera fortement dans un avenir prochain. D’où le besoin de permettre l’accès à un réseau haute vitesse à bord des trains pendant toute la durée du trajet. « Actuellement, il est possible de naviguer sur Internet dans un train grâce au Wi-Fi, mais la connexion est lente, indique René Braun. Nous utilisons une technologie de réseau avancée pour en augmenter la vitesse. »

»

À l’avenir, les passagers connectés s’attendent à pouvoir réserver leur voyage de porte à porte en quelques clics, et c’est exactement ce que Bombardier leur proposera.

«

Des outils de voyage intelligents

Avec ses collègues, René Braun œuvre à la digitalisation du transport dans tous les domaines prometteurs. Pour ce faire, l’équipe considère le voyage dans son ensemble, c’est-à-dire du départ jusqu’à l’arrivée, car celui-ci commence dès la planification, à la maison. Pour illustrer ce point, le spécialiste en digitalisation prend l’exemple d’un voyage d’affaires : il ne faut pas seulement réserver les billets de train et d’avion, mais aussi le taxi pour se rendre en centre-ville, et peut-être même louer un vélo pour découvrir la ville lors d’un après-midi de congé. « À l’avenir, les passagers connectés s’attendent à pouvoir réserver leur voyage de porte à porte en quelques clics, et c’est exactement ce que Bombardier leur proposera », indique René Braun.

Dans de nombreux pays, il est désormais possible d’acheter son titre de transport par smartphone.
Payer en embarquant. Dans de nombreux pays, il est désormais possible d’acheter son titre de transport par smartphone.

Les spécialistes de Bombardier planchent également sur un autre sujet en lien avec l’avenir numérique dans les transports : les achats ciblés (« targeted shopping ») à bord des trains ou dans les gares. Ce genre de transactions en ligne profite immédiatement aux voyageurs qui sont dirigés, notamment par smartphone, vers un supermarché ou une boulangerie où ils peuvent acheter quelque chose à manger entre leurs correspondances.

»

La satisfaction des passagers est cruciale dans l’environnement numérique qui est le nôtre.

«

Et si toutefois les passagers du futur omettaient d’acheter leurs billets électroniques, le système les enregistrerait grâce à un capteur situé dans la porte du train. La billetterie électronique permettrait aux voyageurs de s’enregistrer automatiquement et d’acheter leurs billets en ligne, sans faire la queue, par un processus simple et rapide. « Nous voulons créer une plateforme qui rendra accessibles ces services et intégrera le plus de partenaires possible. Nous étudions actuellement ces “écosystèmes” afin de déterminer l’ensemble des besoins et des attentes de nos clients. La satisfaction des passagers est cruciale dans l’environnement numérique qui est le nôtre », selon René Braun.

Les passagers d’aujourd’hui s’attendent à pouvoir être connecté en tout temps.
Voyager intelligemment. Les passagers d’aujourd’hui s’attendent à pouvoir être connecté en tout temps.

La sécurité du trafic de données

Pour une entreprise de technologie comme Bombardier, avec ses processus internes, la numérisation représente un véritable changement de paradigme. « La numérisation est un sujet stimulant qui nous force à agir comme une jeune entreprise, en restant à l’affût des demandes des clients et en sollicitant au besoin des spécialistes externes pour arriver à nos fins », indique René Braun. Par ailleurs, Bombardier accorde la plus haute importance à la sécurité des données, en dépassant largement les exigences légales. D’ailleurs, une des divisions de Bombardier à Stockholm a pour mandat de mettre en œuvre des mesures dans le but d’atteindre cet objectif. Elle a notamment mis au point une certification que tous les partenaires doivent suivre en amont. « Ainsi, nous nous assurons que l’ensemble des processus répondent à nos normes élevées », indique René Braun au sujet du concept de Bombardier.

 

Lorsqu’elle propose ses idées et solutions, l’entreprise tient compte des besoins des clients comme des voyageurs. En effet, les passagers de l’ère numérique préféreront le train s’ils peuvent tirer profit d’une infrastructure en réseau. En conséquence, les clients de Bombardier verront le nombre de leurs passagers augmenter, tout comme leurs bénéfices.

Un check-up de santé pour le parc de véhicules

Repérer les erreurs avant qu’elles ne surviennent, remplacer les composants avant qu’ils ne tombent en panne. Grâce à des données numériques, une technologie de mesure sensible et des algorithmes intelligents, le système de train électronique peut déterminer, des semaines à l’avance, quelles pièces du véhicule devront être remplacées. Les spécialistes appellent ce service l’« entretien prédictif » et Bombardier en fournit l’équipement technique : le système de gestion de flotte ORBITA recueille et évalue des données sur l’utilisation des composants de véhicules individuels. L’équipe d’entretien du train peut alors remplacer ou réparer les composants usés en temps utile, ce qui augmente la disponibilité et la fiabilité de l’ensemble du parc de véhicules, tout en optimisant grandement les coûts associés au cycle de vie. Toujours dans le but d’optimiser l’efficacité de l’entretien régulier des trains, Bombardier a également mis au point un système de mesure ingénieux, le système d’inspection visuelle automatique (système AVI). Avec ce système, les trains traversent une station de mesure où les roues, les freins et d’autres composants sont balayés par plusieurs lasers. Les valeurs captées sont ensuite immédiatement analysées avant d’être classées dans une base de données. Un algorithme arrive à prédire l’usure des composants, ce qui facilite l’établissement du calendrier d’entretien. Grâce au système AVI, Bombardier est en mesure de proposer à ses clients différents modules d’entretien des infrastructures. Cela comprend notamment un soutien technique pour l’entretien, des solutions pour renforcer la cybersécurité et des formations sur mesure pour le personnel.